Partir à l’aventure avec Fresh Pickins

Texte par Jean-Martin Fortier
Photos par Andre-Olivier Lyra & Sacha Roy

 

Chaque automne, ma blonde et moi descendons vers la côte du Maine en quête de belles vagues de surf et de cet air vivifiant qu’on ne retrouve qu’en bordure de l’océan. C’est pendant l’un de ces voyages que j’ai rencontré Dominic Thibault et Dan Marion, de Fresh Pickins. Je n’avais reçu en guise d’invitation qu’un bref message provenant d’un ami commun : « Ferme cool à cinq minutes de notre spot sur la côte. Tu vas adorer. Dominic vient du Québec ». Il ne m’en fallait pas plus pour me convaincre.

***

Nous nous sommes donc rejoints dans l’océan glacial, avec la sensation commune de l’eau nous glissant entre les doigts pour toute poignée de main. Après avoir attrapé toutes les vagues déferlantes de Cape Elizabeth, nous nous sommes déplacés vers la ferme de Dominic et Dan pour nous réchauffer. La chimie s’est immédiatement installée entre nous, comme si nos esprits avaient toujours été liés.

Tel que promis par mon ami, j’ai adoré leur ferme, laquelle ne ressemble en rien au jardin maraîcher typique ; c’est que le duo cultive des herbes, des plantes et des fleurs pour en faire des produits de soins uniques qui sont ensuite distribués sur le Web, dans les marchés fermiers ainsi que dans plusieurs boutiques tout le long de la côte.



Le modèle d’affaires de Fresh Pickins est différent d’une entreprise de produits de soin traditionnelle. En plus de cultiver eux-mêmes une partie de leurs ingrédients, Dominic et Dan ont en effet appris à trouver des ingrédients sauvages aux propriétés extraordinaires pour leurs recettes : ils cueillent du basilic sacré du Maine pour leurs thés et teintures, du chaga pour leurs baumes à lèvres, du cèdre et de la bergamote pour leurs baumes à mains, de la rose sauvage pour leur huile pour le visage, et plus encore.

Les produits de Fresh Pickins se déclinent en quatre collections : Océan, Forêt, Montagne et Ferme. C’est ce qui correspond le mieux à leurs caractéristiques, mais aussi à la philosophie de vie du couple. Grands adeptes de nature et d’aventure, Dominic et Dan profitent de leurs expéditions pour explorer les divers écosystèmes du Maine à la recherche de sites propices à une cueillette responsable. Comme ils se trouvent en terrain idéal, ils se plaisent à dire que leurs ingrédients sont cultivés en grande partie par Mère Nature elle-même.

« Pour Fresh Pickins, la récolte d’algues destinées à la production d’élixir pour les cheveux devient le prétexte parfait pour une sortie de surf, celle du chaga, une excellente raison d’aller skier. »


« Notre passion pour l’aventure et la botanique nous fait vivre des expériences de toutes sortes », s’enthousiasme Dominic en m’expliquant leur projet. « Au départ, l’idée de valoriser la cueillette sauvage était bien entendu liée au plaisir que nous avons à explorer la nature, mais elle a évolué de manière à réellement nous permettre de faire grandir notre ferme et notre entreprise. C’est pourquoi nous avons articulé notre marque autour de quatre éléments. Ce ne sont pas les quatre éléments traditionnels – la terre, l’air, l’eau et le feu – mais ce sont nos quatre éléments. »


Dominic est Québécoise ; elle a grandi dans le petit village du Bic, au Bas-Saint-Laurent. Adepte de voile, sa famille faisait tout de ses mains, de l’entaillage des érables à une foule d’activités artisanales. Planchiste hors pair, Dominic est designer de marque - du moins, elle l’était avant de tout laisser derrière elle et sauter à pieds joints dans l’inconnu !

« J’étais très stimulée par les projets de design sur lesquels je travaillais ( malgré le stress ), mais c’est lorsque j’ai habité dans un petit chalet à Saint-Ferréol-les-Neiges, au Québec, que j’ai compris que quelque chose était en train de se transformer en moi. C’était comme si je ne faisais qu’attendre le moment où, chaque soir avant le coucher du soleil, je pouvais enfin retourner à mon jardin pour remplir mes cahiers de recherches et de notes sur l’herboristerie. Je pense que je devais déjà savoir à ce moment que je me dirigeais vers quelque chose d’autre. » Un jour, Dominic s’est donnée pour mission d’explorer la côte du Maine et de se jeter aussi souvent que possible dans l’océan, à plat ventre sur sa planche. C’est pendant cette période qu’elle a rencontré Dan et sa troupe, The Bottom Feeders. La connexion entre eux a été instantanée.

Visitez freshpickinsfarm.com pour en savoir plus sur Dom et Dan.

*Adapté pour en ligne, vous pouvez lire l'article au complet dans le premier numéro du Magazine Growers & Co.